NEST’up, c’est pas pour moi!

Salut toi,

Tu as atterri ici parce que tu as cliqué sur un lien qui t’a intrigué et peut-être parce que tu espères trouver ici des réponses. Tu es peut-être un entrepreneur? Ou bien tu n’es pas à l’aise avec ce mot, tu ne sais pas bien si tes projets te permettent de te définir comme tel.

Tu as probablement aussi vu passer l’appel à candidatures pour le prochain NEST’up mais peut-être que plusieurs obstacles se dressent devant toi et te font  renoncer? Tu sais que ce programme a aidé d’autres avant toi et qu’il peut t’aider sur ton projet mais tu ne te sens peut-être pas prêt à te lancer?

Et bien, passons en revue ensemble quelques points essentiels à garder en tête en cette période d’opportunités et de doutes.

2015-04-10 13.18.11-2

1. J’suis pas dispo trois mois

NEST’up, c’est un programme de trois mois. On te propose d’y participer gratuitement, oui oui, et d’en ressortir avec un nouvel état d’esprit emprunt de Lean Methodology avec un projet qui tient la route. Pour en arriver là, tu auras un coach principal et un coach secondaire, eux-mêmes entrepreneurs et forts de leurs expériences, qui te suivront tout au long du processus. Ils ne créeront pas le projet avec toi et encore moins à ta place mais ils seront là pour challenger tes idées et ouvrir ton champ des possibles. Tu auras aussi l’occasion de partager cette aventure avec d’autres personnes qui portent d’autres projets, d’apprendre et d’échanger avec elles. Un peu de théorie te permettra de mettre de l’ordre dans tes idées et des exercices de terrain te permettront de donner vie à ton idée.

 

This transforming experience made me come from a professional person to an entrepreneurial person.
It changes the way you think about problems and how you want to solve them.
– Gregoire de Hemptinne –

 

Le principe de l’accélérateur, tu t’en doutes, c’est de faire en 3 mois ce que tu aurais pu faire en 2 ans. C’est pour ça qu’on opte pour la formule full-time. Si ton idée te paraît valoir la peine, fais lui ce cadeau, consacre toi à elle pendant 3 mois. Tu dois gagner ta vie et tu as un job à temps plein? Demande-toi ce que sera ton projet dans 6 mois, questionne-toi sur tes ambitions, sur les moyens qui tu es prêt à te donner. Oui, toi qui espérais des réponses, je t’encourage à te poser plus de questions. J’en suis navrée.

Tu as certainement plein de « oui mais » à opposer à toutes les bonnes raisons qui te donnent envie de participer. Oui mais ces excuses, elle existeront toujours. Il n’y a jamais de bon moment pour tenter le coup, sauf quand tu l’auras décidé. Et il te reste à peu près 15 jours pour le faire…


2. Puis j’ai juste une idée, j’en suis nulle part

Je vais maintenant m’adresser à toi qui a « juste une idée » et qui ne sais pas quoi en faire. Tu rêves de prendre ta liberté, de changer les choses avec cette idée, mais ça reste un doux rêve. Tu devrais la concrétiser mais tu ne sais pas si elle en vaut la peine? Tu as peur d’en parler, « on ne sait jamais qu’on te la pique« . Mais elle n’est qu’une idée, et elle a peut-être déjà traversé l’esprit de ton voisin. Si tu la concrétises, par contre, ton expertise peut faire la différence et ce qui n’existait que dans ton imagination peut devenir réel. Reste que tu ne sais pas comment passer à la vitesse supérieure. Ici, pas de questions supplémentaires à te poser, NEST’up peut répondre à tout ça. Pousse la porte du formulaire en ligne. Tu verras de suite si tu peux répondre aux questions, si ton idée a déjà assez germé dans ton esprit pour être concrétisée. Il ne s’agit pas d’avoir les réponses les plus abouties mais d’avoir au moins déjà envisagé les questions elles-mêmes. Ensuite, que risques-tu à tenter ta chance?

 n51-2

3. J’ai pas d’équipe

Et oui, je pense à toi qui as l’idée du siècle mais qui es seul. Nous aimons les équipes car elles enrichissent les débats et font progresser les réflexions. Car elles rassemblent des compétences complémentaires et se soutiennent quand c’est dur. Mais nous aimons aussi les projets. Qui sait, tu rencontreras peut-être ton associé lors de la journée de sélection? Ou dans notre écosystème, grâce à ta participation au programme? Trèves d’excuses, il ne reste que 15 jours.

4. Mon projet n’est même pas connecté

Oui, pour cette édition, on a choisi un thème qui est le suivant: les objets connectés ou les personnes connectées qui feront la société collaborative de demain. Donc si tu développes un objet connecté (#IOT), tu es le bienvenu. Si tu mets en relation des personnes, technologiquement ou non, tu l’es aussi. Et si ton idée est disruptive, c’est tout pareil. On attend donc une belle brochette de projets en tous genres autour du mot « connecté » sous toutes ses significations. Donc toi, qui pensais peut-être être hors du coup avec ton projet pas très hardware, il est encore temps de nous prouver le contraire!

5. Et puis une formation de plus, non merci

Vois NEST’up comme une expérience, pas comme une formation. Cette expérience a la possibilité de changer ton état d’esprit, peut-être même ta vie et peut donc te donner le vertige. Si l’angle de la formation te paraît plus confortable, il est quand même plus pantouflard. Et ici, on préfère enfiler des baskets pour courir vers demain plutôt que de se la dorer au coin du feu. En bref, si tu es bien confortablement assis dans ton fauteuil douillet mais que quelque chose te démange, c’est qu’il est peut-être temps de changer de chaussures et de venir faire un sprint avec nous!

  Psssst, des questions? Envoie-nous un mail à info@nestup.be

 

Je tente le coup!