Carnet de bord NEST’up Spring 2014: Semaine #1

Lundi, les choses sérieuses ont commencé! L’édition Spring 2014 de NEST’up était lancée. Sous le thème « Start me up », c’est du rock’n roll que les organisateurs avaient prévu pour les six Teams gagnantes Une première semaine intense qui remplit ses objectifs et confirme au jury que le casting est réussi.

kickoff (2)

C’est donc à 9h tapantes lundi matin qu’Olivier Verbeke, co-fondateur de NEST’up a adressé un mot de bienvenue aux start-up. Un Kickoff en douceur pour expliquer tout ce qui se fait au Creative Spark et rappeler les règles de la maison.

 

 

Work hard, be nice to the people and to the place.

 

C’était aussi l’occasion de souhaiter la bienvenue à Philippe Lemmens, ancien GM d’Apple Benelux et CEO de Skynet, qui vient renforcer le rang des coaches. Ils sont donc désormais six et chacun suit de près deux équipes, en qualité de coach principal et secondaire. Ces attributions ont été révélées après un nouvel exercice de pitches, semblable à celui réalisé lors de la demi-finale.

 

La semaine des grandes premières voit donc s’enchaîner les découvertes et les premiers ateliers, dont celui de l’elevator pitch ou encore une introduction au Business Model Canvas par Toon Vanagt. Les post-it ont donc fleuri dans tous les coins du Nest en à peine deux jours.

postit

 
Au rayon nouveautés, quelques changements structurels sont également à noter. L’approche théorique des premières semaines a été revue et les start-up mettent beaucoup plus rapidement les mains à la pâte que lors des éditions précédentes. Les principes théoriques sont donc rapidement parcourus et chaque équipe peut les expérimenter par elle-même lors des ateliers. Cette nouvelle formule, adoptée suite aux observations faites lors des éditions précédentes, semble convaincre. Côté coaches, on souligne la maturité des équipes et des projets, qui rendent possible une telle façon de travailler.

Avec les premiers ateliers, sont déjà apparues les premières collaborations et les échanges de services entre les équipes, comme le développement d’une application mobile pour Ginger avec l’aide d’un des membres de Sortli.st. L’un des objectifs de NEST’up est de faire vivre et travailler les start-up dans un environnement créatif afin de créer un « esprit de famille », ou du moins d’entraide. Pari réussi après à peine quelques jours. Une première (encore) dans l’histoire de NEST’up.

 

 

 

Et quand on parle de mettre la main à la pâte, ça veut notamment dire: aller tâter le terrain. Le vrai, à l’extérieur, et y rencontrer son public cible. C’était l’objet des tranches horaire prévues pour le « Get out of the building ». Les interviews constituent un exercice difficile qui a participé à la remise en question de chaque équipe. Arrivés à la demi-finale de NEST’up avec une idée précise du projet qu’ils voulaient développer, les entrepreneurs ont parfois du mal à prendre du recul, à remettre les choses « à plat » et à repenser les bases sur lesquelles ils ont généralement déjà construit une partie de leur projet. Lors du weekly founders update, THE rendez-vous débriefing de la semaine, la plupart des start-up ont soulevé cette difficulté, bien que Toon Vanagt, l’un des six coach, semble plutôt confiant quand à la souplesse et à la capacité de remise en question des équipes. Les interviews, c’est aussi le moyen de valider l’existence d’un besoin chez les consommateurs, auquel le produit développé par les start-up peut répondre. Et si pour certaines équipes, ce point reste à éclaircir, aucun team n’a fini en larmes au terme de la première semaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette semaine s’achève donc sur une note de soulagement pour l’équipe organisatrice et les coaches, enchantés du casting Spring 2014. Pour les finalistes, qui ont passé une semaine intense et qui ont remis à plat les choses qui semblaient acquises, la note est plus rock’n roll. Ils ont maintenant deux jours pour recharger leur batteries et faire leurs devoirs. Et oui, c’est qu’entre deux rifs, on bosse sérieusement et on avance.

 

 

 

 

Crédit photo: Peignoir & Panda

Province_BW_140x140Loterie-Nationale_140x140Creative-Wallonia_140x140Meusinvest_140x140Axis-Parc_140x140

NEST’up Spring 2014: six Teams qui vont rocker!

Les demi-finales de NEST’up Spring 2014 se sont clôturées jeudi soir au Creative Spark, au terme d’une journée intense et rock’n roll de sélection drastique. Douze teams étaient conviées à pitcher leurs projets mais seulement six d’entre elles ont finalement gagné leur ticket d’entrée pour le programme d’accélération de 12 semaines qui commencera dès lundi matin. Retour sur cette journée un peu folle.

Read More

Le Creative Spark, hub de start-up et d’innovation en Brabant wallon

Avant sa présentation officielle ce lundi 17 février par une trentaine d’entrepreneurs, un fonds d’investissement privé et une série de partenaires publics qui unissent leurs forces pour accélérer le développement d’un écosystème innovant unique en Wallonie, découvrez en avant-première le 1er étage du Creative Spark, installé dans l’Axisparc de Mont-Saint-Guibert.

Read More

Participez au lancement d’un FabLab à Mont-Saint-Guibert !

La venue de Chris Anderson, le père des « Makers », lors de la semaine de la Créativité en novembre 2013, semble avoir inspiré plus d’un entrepeneur wallon … En ce début janvier 2014, c’est avec beaucoup de plaisir que l’écosystème créatif qui se développe à l’Axis Parc de Mont-St-Guibert acceuille une nouvelle initiative innovante, sous la forme d’un FabLab, baptisé « MakiLab »

Read More