Carnet de bord NEST’up Spring 2014: Semaine #7

NESTUP_no_CW_140x140

Septième semaine et bientôt septième ciel pour les 6 start-up de NEST’up qui avancent dans leurs projets respectifs et ont en ligne de mire la date du 22 mai. Pour ceux qui seraient passés à côté de l’annonce, le 22 mai, c’est le Demo Day, l’avènement de trois mois d’accélération pour les équipes. Elles y présenteront leur produit ou service devant les investisseurs et la presse. Mais avant ça, retour sur la dernière semaine écoulée.




 Les bonnes idées comme les conseils peuvent parfois venir d’un simple trait de crayon. Au NEST, c’est avec des marqueurs et des murs en verre que les start-up ont dû travailler en début de semaine.

L’objectif fixé par le mentor Joannes Vandermeulen était pour les équipes de pitcher leur projet en dessin. Un exercice de synthèse auquel les participants ont pris part avec enthousiasme. Vincent Vandoorne était aussi de la partie pour le Mentor Day et ses conseils ont été précieux.

 

 

 Et, just in case, voici l’Eventbrite du DEMO DAY. Inscrivez-vous, invitez vos amis, familles, collègues pour un rendez-vous avec l’entrepreneuriat punk rock et les fleurs de Woodstock.


BREF, BE THERE AND ROCK WITH US!


 

Les six équipes étaient aussi présentes au forum Mind & Market mercredi dernier à Louvain-La-Neuve et trois d’entre elles y ont pitché leur projet. L’après-midi de networking a ramené à chaque équipe des conseils, des échanges intéressants et des cartes de visite. Le même soir, certains motivés ont enchaîné avec le Tech Startup Day.

 

 

Le tout a été débriefé lors du Weekly Founders Update, où, comme chaque vendredi, les équipes font le point sur leur état d’avancement. Juste après et pour terminer en beauté cette semaine, Omar Mohout est venu présenter le Growth Hacking et de nombreux exemples concrets aux start-up.

 

 

 

 

 

 

 

 

Province_BW_140x140Loterie-Nationale_140x140Creative-Wallonia_140x140Meusinvest_140x140Axis-Parc_140x140

Le Demo Day, c’est le 22 mai!

Facebook_retina_nest4_demo-day_Logo
Une date à retenir prochainement? Celle du 22 mai, jour grandiose où les six start-up finalistes de NEST’up Spring 2014 présentent leur projet devant une assemblée de passionnés, de business angels, de journalistes et surtout, d’investisseurs qu’il faut convaincre!
Dès 18h30, l’équipe de NEST’up vous accueillera en extérieur sur le parking du Creative Spark (Rue Emile Francqui 6, 1435 Mont-Saint-Guibert). Le lieu revêtira pour l’occasion des airs de Woodstock et la soirée en plein air sera placée sous le signe du punk rock entrepreneurship. Un Demo Day haut en couleur qui, comme à chaque édition, marquera l’apogée de l’aventure NEST’up dans laquelle les six start-up ont passé plusieurs semaines intenses d’accélération et de coaching. Un film préparé par Peignoir & Panda reviendra sur les trois mois passés dans les locaux tout neufs de NEST’up.
Un drink et un concert sont également prévus dès 21h pour networker en musique, autour d’un « Flower Sour » cocktail, concocté spécialement pour l’occasion par l’ancien vice-champion du monde des barmen, Filippo Baldan.

On vous y attend nombreux!

Inscrivez-vous sans plus tarder sur Eventbrite!

Carnet de bord NEST’up Spring 2014: #semaine 6

NESTUP_no_CW_140x140

 

Après six semaines, les start-up sont désormais plus proches du Demo Day que de la journée de sélection. Les projets rockent, les équipes aussi. La phase de développement se poursuit et les premières versions testables d’applications et de sites web se créent doucement. Un régal pour les équipes de voir leur bébé prendre ainsi forme.

 

 

 

 Pendant qu’une équipe passe sur les ondes de la RTBF pour y discuter des sites de rencontre, une deuxième répond à une interview sur le Growth Hacking et les autres s’activent en coulisse. Les journées sont donc bien remplies pour les jeunes entrepreneurs qui commencent à faire parler d’eux. Et ça commence sur les réseaux sociaux. Voyez par vous-même.

Toujours en pleine phase de « Build », les équipes bénéficient des ateliers menés par Jean-Baptiste Escoyez, coach principal de cette deuxième phase d’accélération. La venue d’experts extérieurs est également utile aux jeunes entrepreneurs, comme l’appui de Liesbeth Weeghmans, consultante UX & UI qui suit les équipes depuis deux semaines. Tenez donc les six projets à l’œil puisque les premières versions beta vont arriver et que vous pourrez faire partie des premiers testeurs!


Suivez les six teams sur les réseaux sociaux!Elefund: TwitterFacebook
GingerTwitterFacebook
MusicCallTwitter
Pikadei: Twitter
Shake.inTwitter - Facebook
SortlistTwitter - Facebook

 

Province_BW_140x140Loterie-Nationale_140x140Creative-Wallonia_140x140Meusinvest_140x140Axis-Parc_140x140

Carnet de bord NEST’up Spring 2014: #semaine 5

NESTUP_no_CW_140x140

 

La cinquième semaine de NEST’up a démarré et avec elle, le début de la deuxième phase d’accélération. Place au développement, pour la plus grande joie des développeurs et des designers, qui ont enfin pu renouer avec leur activité préférée. Pas de chômage autant pour les autres membres de leur équipe respective puisque la réflexion sur le produit/service et les tests auprès des utilisateurs se poursuivent.

 

 

 Une première mise en bouche s’est organisée lundi avec le kickoff de la phase de développement présenté par Jean-Baptiste Escoyez, le coach référent pour ce second mois d’accélération. Il succède à Toon Vanagt, chargé de la phase Design.

 

 Pour démarrer la construction à proprement parler du produit ou du service imaginé par les start-up, chaque équipe a d’abord dû s’assurer que son triangle Problem-Client-Solution était clairement défini avant d’aller plus loin. L’objectif pour les trois semaines restantes de la phase 2  est donc de construire un MVP (Mininum Viable Product). Pour cela, les développeurs peuvent enchaîner les lignes de codes et les graphistes laisser aller leur inspiration. Mais pas trop quand même.

  L’idée n’est pas de concocter une application ou un site web au look parfait et qui intègre mille fonctionnalités, mais bien de tester quelques fonctionnalités de base avec un design simple et destiné à évoluer par la suite.

 

 

Les ateliers se sont donc enchaînés en début de semaine, axés sur la première version du MVP, sur la proposition de valeur propre à chaque projet et sur la mise en place de moyens de mesurer des données clés.

Parallèlement, les sessions de coaching se sont poursuivies et vendredi, Liesbeth Weeghmans, consultante UX & UI, a enfilé une veste de coach. Après un bref exposé sur l’expérience utilisateur, elle a fait le tour des différentes équipes pour comprendre leur projet et les conseiller au mieux. Des tuyaux utiles et bienvenus en ce début de phase 2.

 

La semaine dernière, le NEST a également accueilli le ministre Katangais des mines, SEM Audax Sompwe et une délégation venue directement de RDC pour découvrir les méthodes lean et le travail de NEST’up pour aider les start-up à se developper. La délégation était accompagnée de la députée à la province du Brabant Wallon, Isabelle Kibassa-Maliba, qui soutient NEST’up depuis son entrée en fonction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En bonus, on vous offre aussi les deux derniers frigomatons made by Peignoir&Panda avec les coaches NEST’up et l’équipe organisatrice. Et en deuxième bonus, revoici le  JT des nouvelles technologies, émission consacrée à NEST’up et diffusée la semaine dernière sur TV5Monde.

Province_BW_140x140Loterie-Nationale_140x140Creative-Wallonia_140x140Meusinvest_140x140Axis-Parc_140x140

Le LeanFund investit dans Krak

Le fonds privé Lean Fund a investi dans le projet Krak. Cette start-up d’origine française s’en va conquérir le marché californien avec un produit couplé à une application par et pour des skateurs et fans de sports extrêmes.

 

Lean-fund_140x140Créée en octobre 2013, Krak est une start-up née sous l’impulsion de Kevin Straszburger et Tristan Nicolas, deux jeunes fans de sports extrêmes et qui avaient déjà lancé puis revendu une start-up à la sortie des leurs études. Deux ingénieurs, Yann Nicolas et Charles Passet ont ensuite rejoint l’équipe.

Le produit et l’application imaginés par ces quatre jeunes entrepreneurs s’adressent aux skateurs pros et amateurs. Ils ont développé un appareil de mesure discret et léger qui se fixe sous le skateboard et permet d’enregistrer les figures réalisées. Via bluetooth, les infos sont envoyées sur un smartphone et la géolocalisation et l’esprit de compétition entre les skateurs font le reste. Armée de quelques prototypes fonctionnels, l’équipe s’est donc installée depuis quelques mois à Venice Beach, en Californie.

« Le proto reconnaît plusieurs figures, ce qui nous permet de faire des démos live dans des skateparcs et de voir les premières réactions des skateurs. Ils sont toujours très enthousiastes et quand ils ont peur que le poids de l’appareil modifie le comportement de la planche, on les rassure et on les laisse essayer par eux-même. Là, ils nous demandent combien ça coûte et quand ce sera disponible », explique Kevin Straszburger, le business guy de la team.

Des précommandes pour Noël

 Il ajoute, plutôt confiant, que le projet avance bien et que des précommandes devraient être organisées avant Noël pour que les appareils atterrissent sous le sapin le soir du 24 décembre. La start-up qui se déploie actuellement aux États-Unis et y rencontre des investisseurs n’oublie pas que c’est en Europe que l’aventure a commencé.

Kevin Straszburger affirme d’ailleurs: « C’était évident pour nous de lancer le projet avec une partie d’argent belge et français. En plus, on apprécie vraiment le Lean Fund et les gens qui gravitent autour. Ils connaissent vraiment les besoins des start-up et ils ont totalement compris ce qu’on fait. »

Passionnés de sports extrêmes, les quatre entrepreneurs se projettent dans l’avenir en imaginant des déclinaisons de leur appareil adaptées à d’autres activités. Mais plus que le côté hardware, leur vision est vraiment de faire rocker les sports extrêmes à travers un réseau social dédié.

« On veut être la boîte qui fait rocker les sports extrêmes »

Krak, ce n’est donc pas qu’un boitier qui enregistre des figures, mais c’est aussi une communauté de passionnés qui peut désormais bénéficier d’un expérience sportive augmentée grâce à une application mobile en cours de développement.

 Retrouvez Krak sur Facebook, Twitter & Instagram ou sur leur site web skatekrak.com

Province_BW_140x140Meusinvest_140x140Start-invest_140x140Volta-venture_140x140Axis-Parc_140x140